BRNS, figure de proue de la nouvelle scène belge

Publié le Wednesday 10 June 2015
dans: Blog, Concerts

Depuis 2010, les quatre Bruxellois de BRNS enchaînent concert sur concert. Mais le groupe de pop-rock a tout de même trouvé le temps de donner naissance à deux albums : Wounded en 2010 et Patine en 2014. Berlin Poche a réussi à intercepter Antoine Meersseman, membre du groupe, lors de son passage au Berlin Festival.

 

© Julie Calbert

© Julie Calbert

 

BERLIN POCHE : Tu peux me parler de l’histoire de votre groupe ? Vous n’étiez que deux à la base, c’est bien ça ?

Antoine : Oui. Au tout début du groupe on n’était que deux, Tim, le batteur/chanteur, et moi. On a bossé sur des squelettes de chanson et on a sorti un premier petit CD. Ensuite, nous avons été très vite rejoints par Diego qui l’a finalisé avec nous. César est arrivé pour le second disque.

 

Votre nom vient d’où ?

Du film Le Retour des morts-vivants. C’est un des premiers films dans lesquels les zombies parlent. Ils crient “BRAINS !” tout le temps, ça nous a bien fait marrer, donc on s’est appelés comme ça !

 

Pour ceux qui connaissent pas votre musique, tu la décrirais comment ?

C’est de la pop, mais on y incorpore des éléments qui viennent parfois d’autres styles. On part du principe de ne jamais avoir deux moments identiques. Pas de couplet, pas de refrain… c’est beaucoup de collage en fait.

 

Vous enchaînez les tournées depuis des années. Vous arrivez quand même à composer ?

On y arrive mais souvent c’est assez frustrant. Tu rentres chez toi, le temps de tout déballer et de te poser un peu et puis tu t’y mets. Les idées commencent à fuser et tu repars. C’est bien, mais c’est très fatigant ! Quand on voit les photos d’il y a trois ans, on a l’air de jeunes poupons, maintenant on est tous cernés (rires). Pour Patine, on a dû finaliser le CD très vite, on n’a pas vraiment eu le temps de regarder dans le rétro.

 

Vous avez un troisième album en route ?

On y pense très sérieusement. On finit la tournée en novembre et on prend une pause. On en a besoin pour faire un album très cohérent. Il y a plein d’idées qui fusent. Le prochain album va, à mon avis, être beaucoup plus fouillé que les deux réunis. On a une idée plus radicale de ce qu’on veut.

 

« Une nouvelle scène belge est un peu sortie de nulle part ces dernières années. »

 

Il y a eu un tournant dans votre groupe ?

Le tournant s’est fait directement. On avait l’impression d’être des gros nullos, on ne pensait pas que ça pouvait plaire. Mais on a très vite eu des retours de fou. Il n’y a pas eu de période entre deux eaux : on a sorti des morceaux sur Internet et on a directement fait des concerts. On n’a pas arrêté depuis ! Donc pas de tournant : tout le temps à fond de balle !

 

Vous êtes un peu la nouvelle figure de la pop belge, non ?

Entre autres… Une nouvelle scène belge est un peu sortie de nulle part ces dernières années. Le style est un peu plouc et anti-rockstar, mais la musique est plus ambitieuse et moins orientée rock de stade. Robbing Millions, Le Colisee, Mountain Bike… : il y a une super énergie, ça ne se regarde pas, on est tous potes et on se respecte à fond. Ça fait du bien, l’ancienne scène rock belge (N.D.L.R. : Ghinzu entre autres…) commençait à s’essouffler.

 

Et pour finir : d’après toi, l’album de l’année ?

Je dirais… You’re better than this de Pile. C’est parfois assez bourrin, parfois calme, c’est vraiment excellent ! Par contre là, il faut que je te laisse, je suis en retard pour aller jouer !

 

Si vous n’avez pas eu la chance de voir BRNS pendant le Berlin Festival, voilà un extrait de leur album le plus récent, Patine. Enjoy !

 

 

 

Propos recueillis par Marie-Alix Détrie.

 

 

BRNS

29 mai | Berlin Festival (White Trash Fast Food) | 23h15

Brns.be

 

Partagez cet article

Leave a Reply

  • BERLIN POCHE #74 - JUILLET/AOÛT 2015
  • BERLIN POCHE #73 - JUIN 2015
  • BERLIN POCHE #72 - MAI 2015
  • BERLIN POCHE #71 - AVRIL 2015
  • BERLIN POCHE #70 - MARS 2015
  • BERLIN POCHE #69 - FÉVRIER 2015
  • BERLIN POCHE #68 - DÉC.14/JAN.15
  • BERLIN POCHE #67 - NOVEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #66 - OCTOBRE 2014
  • BERLIN POCHE #65 - SEPTEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #64 - JUILLET/AOÛT 2014
  • BERLIN POCHE #63 - JUIN 2014
  • BERLIN POCHE #62 - MAI 2014
  • BERLIN POCHE #61 - AVRIL 2014
  • BERLIN POCHE #60 - MARS 2014
  • BERLIN POCHE #59 - FÉVRIER 2014
  • BERLIN POCHE #58 - JANVIER 2014
  • BERLIN POCHE #57 - DÉCEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #56 - NOVEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #55 - OCTOBRE 2013
  • BERLIN POCHE #54 - SEPTEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #53 - JUILLET / AOÛT 2013
  • BERLIN POCHE #52 - JUIN 2013
  • BERLIN POCHE #51 - MAI 2013
  • BERLIN POCHE #50 - AVRIL 2013
  • BERLIN POCHE #49 - MARS 2013
  • BERLIN POCHE #48 - FÉV 2013