AfricAvenir présente d’insolites courts-métrages namibiens

Publié le Mardi 2 juin 2015

Pour célébrer les 25 ans de l’indépendance de la Namibie, le curateur de cette projection, Hans-Christian Mahnke, a sélectionné certains des meilleurs courts-métrages réalisés par de jeunes réalisateurs namibiens émergents pour une soirée unique.

 

namibie

 

Ces films représentent la tendance actuelle et les défis de l’industrie du film namibienne. Hans-Christian Mahnke, également réalisateur, sera présent pour une séance de questions-réponses portant sur le sujet. Ces courts-métrages séduisent autant par leur réalisation que par leur originalité. Des scènes de vie, entre polar et action, tournées pour la plupart à Windhoek, la capitale de ce pays très vaste mais modestement peuplé (deuxième pays au monde ayant la plus faible densité de population). On sent parfois que les acteurs sont pour certains inexpérimentés mais cela leur donne une certaine authenticité car il ne jouent pas forcément selon les  codes établis.

 

My Beautiful Nightmare

 

Probablement le plus sombre mais aussi le plus court, ce film réalisé par Perivi Katjavivi parle d’une femme maltraitée par la dureté de la ville, qui rêve de s’échapper vers la liberté de son enfance… La photo, travaillée et réaliste, vient souligner le contraste entre le jour et la nuit, l’innocence de l’enfance et la rude réalité.

 

 

Everything Happens For A Reason

 

Comédie d’action habile, tournée en une seule prise (!) par Florian Schott. Le protagoniste a connu des jours meilleurs, sa petite amie lui annonce qu’elle le quitte, un homme étrange le suit et son téléphone lui est volé. Il essaye d’arranger les choses mais quoi qu’il fasse, tout semble s’empirer…

 

 

Try

 

De Joel Haikali. 8 heures, 8 personnages, une ville : une série d’événements et de circonstances connectent plusieurs vies, plusieurs protagonistes issus de milieux complètements différents. Drame rythmé, aux multiples récits, portant sur l’amour, l’amitié, la famille, la loyauté, la revanche et la sérendipité de la vie qui se déploie au cœur de la capitale. Une réflexion sur la société namibienne et les inégalités sociales.

 

 

TjiTji

 

De Oshosheni Hiveluah. Tjitji, jeune étudiante, brillante et ambitieuse, rêve secrètement de devenir la prochaine animatrice télé à succès. Néanmoins, ses parents vivent consciencieusement, dans la tradition ancestrale Himba. Chaque week-end, elle retourne chez elle dans son village mais a peur que les coutumes et pratiques Himba, relatives aux jeunes filles de son âge, mettent en péril ses propres rêves. Que doit-elle faire ? Défier sa culture pour poursuivre ses ambitions ?

 

 

 

Alexandre Maigrot

 

 

Namibian Shorts

Hackesche Höfe Kino
5 juin | 20h | 7,50€
Plus d’infos sur l’événement Facebook ou sur Africavenir.org

 

Gagnez 1×2 places en nous écrivant à Spiel@berlinpoche.de !

Partagez cet article

Une réponse à “AfricAvenir présente d’insolites courts-métrages namibiens”

  1. […] notre critique ici. Plus d’informations sur le site […]

Laisser un commentaire

  • BERLIN POCHE #74 - JUILLET/AOÛT 2015
  • BERLIN POCHE #73 - JUIN 2015
  • BERLIN POCHE #72 - MAI 2015
  • BERLIN POCHE #71 - AVRIL 2015
  • BERLIN POCHE #70 - MARS 2015
  • BERLIN POCHE #69 - FÉVRIER 2015
  • BERLIN POCHE #68 - DÉC.14/JAN.15
  • BERLIN POCHE #67 - NOVEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #66 - OCTOBRE 2014
  • BERLIN POCHE #65 - SEPTEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #64 - JUILLET/AOÛT 2014
  • BERLIN POCHE #63 - JUIN 2014
  • BERLIN POCHE #62 - MAI 2014
  • BERLIN POCHE #61 - AVRIL 2014
  • BERLIN POCHE #60 - MARS 2014
  • BERLIN POCHE #59 - FÉVRIER 2014
  • BERLIN POCHE #58 - JANVIER 2014
  • BERLIN POCHE #57 - DÉCEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #56 - NOVEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #55 - OCTOBRE 2013
  • BERLIN POCHE #54 - SEPTEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #53 - JUILLET / AOÛT 2013
  • BERLIN POCHE #52 - JUIN 2013
  • BERLIN POCHE #51 - MAI 2013
  • BERLIN POCHE #50 - AVRIL 2013
  • BERLIN POCHE #49 - MARS 2013
  • BERLIN POCHE #48 - FÉV 2013