I Dream Of Wires ou le modulaire en accès libre

Publié le Mardi 11 août 2015

I Dream Of Wires, documentaire indépendant sur le modulaire est désormais disponible sur Vimeo, DVD et Itunes. Il était présenté la semaine dernière lors d’une avant-première au Babylon Kino, suivie d’une performance exceptionnelle du pionnier de la musique électronique, Morton Subotnick. On y était, on vous raconte tout.

 

I dream of wires

 

Le film retrace l’histoire des synthétiseurs modulaires et machines analogiques de leur création dans les années 50 jusqu’à leur disparition dans les années 80 lorsqu’ils furent remplacés par des équipements digitaux, puis à leur inattendu retour en grâce à l’ère de la prépondérance du digital. On assiste à une réévaluation de machines qu’on disait, il y a peu, obsolètes.

 

Si le choix de la capitale allemande pour accueillir l’avant-première du film canadien a été déterminé par le lieu de résidence de son distributeur, il s’avère aussi, par hasard, symbolique. Non seulement parce que l’Allemagne est l’un des pouls du développement de la musique électronique, mais aussi parce qu’elle est la Nation de deux figures phares de ce revival. Le premier, Dieter Döpfer, a développé le « modulaire du peuple », un système standard abordable et facile à construire pour de petites manufactures. Le second, Andreas Schneider, possède une compagnie de distribution faisant le lien entre les dites petites manufactures et divers magasins, ainsi que la plus grande boutique dédiée d’Europe, le SchneidersLaden.

 

East Coast et West Coast

 

La première partie du film articule en miroir la création des deux versions de cet instrument qui se sont développées en parallèle à New York et en Californie : celui de Robert Moog, contrôlé par clavier, sur la côte Est, et de Donald Buchla, d’un maniement très geeky, sur la côte Ouest. Le premier permettait de jouer des morceaux occidentaux académiques, le second produisait des sons radicalement neufs et étranges, from outta space. On pourrait dire, pour schématiser, que l’un présageait la musique électronique mainstream et l’autre l’underground.

 

De fait, sur la côte Ouest, le contexte effervescent permettait une liberté plus grande, des groupes comme les Grateful Deads incorporaient des sons psychédéliques signés Buchla à leurs morceaux, afin de faire tripper une audience imbibée de LSD. Il y a, à cet endoit et à ce moment-là, une rencontre très curieuse entre des scientifiques nerds et les représentants de la contre-culture hippie, les premiers se rendant compte qu’ils avaient découvert des outils qui seraient bénéfiques aux seconds.

 

 

Hier et aujourd’hui

 

C’est pourtant sur la côte Est, à New York, que le Californien Morton Subotnick, hippie nerd proche de la conception du Buchla, a réalisé la première œuvre de musique électronique accréditée par un label (Nonesuch Records), sur Buchla. C’était en 1967, l’album portait le titre éminemment psychédélique de Silver Apples Of The Moon, et la pochette évoquait des light shows emblématiques de San Francisco dans ces années-là.

 

Aujourd’hui, c’est une version revisitée de l’album d’hier que le pionnier du modulaire a présentée. Sous l’absence apparente de structure se dessinait en réalité des enchaînements complexes, denses et touffus de séquences. Arythmique et bizarre, ne ressemblant à vrai dire presque pas à ce qu’on appelle de la musique, la composition transpirait pourtant d’émotions lancinantes qui ont subjugué l’audience. C’est ce qui s’appelle ne rien perdre de sa superbe.

 

 

 

Bettina Forderer

 

I Dream Of Wires
Réalisé par Robert Fantinatto, produit par Jason Amm
Le film est disponible ici, ici ou .

 

 

 

SchneidersLaden

Kreuzberg, Skalitzer Str. 135a

Schneidersladen.de

Partagez cet article

Laisser un commentaire

  • BERLIN POCHE #74 - JUILLET/AOÛT 2015
  • BERLIN POCHE #73 - JUIN 2015
  • BERLIN POCHE #72 - MAI 2015
  • BERLIN POCHE #71 - AVRIL 2015
  • BERLIN POCHE #70 - MARS 2015
  • BERLIN POCHE #69 - FÉVRIER 2015
  • BERLIN POCHE #68 - DÉC.14/JAN.15
  • BERLIN POCHE #67 - NOVEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #66 - OCTOBRE 2014
  • BERLIN POCHE #65 - SEPTEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #64 - JUILLET/AOÛT 2014
  • BERLIN POCHE #63 - JUIN 2014
  • BERLIN POCHE #62 - MAI 2014
  • BERLIN POCHE #61 - AVRIL 2014
  • BERLIN POCHE #60 - MARS 2014
  • BERLIN POCHE #59 - FÉVRIER 2014
  • BERLIN POCHE #58 - JANVIER 2014
  • BERLIN POCHE #57 - DÉCEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #56 - NOVEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #55 - OCTOBRE 2013
  • BERLIN POCHE #54 - SEPTEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #53 - JUILLET / AOÛT 2013
  • BERLIN POCHE #52 - JUIN 2013
  • BERLIN POCHE #51 - MAI 2013
  • BERLIN POCHE #50 - AVRIL 2013
  • BERLIN POCHE #49 - MARS 2013
  • BERLIN POCHE #48 - FÉV 2013