Objectif : 24 heures

Publié le Mardi 23 juin 2015

Les 6 et 7 juin derniers se tenait la 15e édition du Fotomarathon. Les règles de cette manifestation étaient simples : 12 heures, 12 thèmes… et 12 photos à rendre – sans les retoucher. Toutes les quatre heures, quatre nouveaux thèmes. Et cette année, une nouveauté : la formule s’étendait à 24 heures pour les plus endurants ! Retour sur un marathon pas comme les autres.

 

Klunkerkranich, 6 juin, 10h45. Les participants sont là, armés de leurs appareils photo. Certains en équipes, d’autres venus tout seuls, les questions fusent : « Tu fais les 12h ou les 24h ? », « Tu es photographe amateur ou professionnel ? », « C’est ta première fois ? »…

 

Quand l’un des organisateurs monte sur scène, tout le monde se tait. « Bonjour et bienvenue au 15e Fotomarathon ! » Le thème général est énoncé : Une longue journée de voyage…  En même temps que Cardiff, Amsterdam, Copenhague, Shenyang et Nice, le top départ sonne. Les regards se jettent sur les quatre premiers thèmes, les pieds se mettent en route pour les rues berlinoises. On se retrouve dans quatre heures au prochain checkpoint pour découvrir les prochains sujets et le prochain rendez-vous.

 

Julia et moi, assises à une table, décortiquons le bout de papier qui nous est donné. Pour la première photo, il faut intégrer son numéro de dossard à la photo. Saurez-vous le retrouver ?

 

À contre-jour  © Marie-Alix Détrie

À contre-jour
© Marie-Alix Détrie

 

Entdecken, entdecken… Julia me dit : « le marché turc ! » Nos pieds nous mènent alors vers Maybachufer, persuadées qu’il y a plein de choses à y découvrir.

 

Découvrir © Marie-Alix Détrie

Découvrir
© Marie-Alix Détrie

 

Autres cultures, autres moeurs © Marie-Alix Détrie

Autres cultures, autres mœurs
© Marie-Alix Détrie

 

Après une pause au Maybachufer, je me tourne vers Julia : « Il est déjà 14h30 ! » Mettez deux Françaises ensemble : ça papote, ça traîne… et ça se rend au prochain checkpoint avec deux photos de retard ! Pas grave, on accélèrera après. Après un métro, une S-Bahn et quelques égarements à pied, nous tombons sur des marathoniens qui, gentiment, nous indiquent le point de rendez-vous. Sympa, ils donnent même des Gummibärchen ! (N.D.L.R. : les petits nounours Haribo) Les quatre prochains sujets en main, on repart !

 

Dépasser des barrières  © Marie-Alix Détrie

Dépasser des barrières
© Marie-Alix Détrie

 

Classe éco © Marie-Alix Détrie

Classe éco
© Marie-Alix Détrie

 

Le soleil tape, les pieds commencent à faire mal. Après une longue pause au Yaam, Julia et moi sautons dans la S-Bahn. Direction : le Schloss Britz.  Une fois arrivées, après 30 minutes de retard, entre deux clopes et dix Gummibärchen, on analyse les nouveaux sujets. Nos corps se lèvent douloureusement, et… c’est… reparti pour Tempelhof !

 

Clash culturel © Marie-Alix Détrie

Clash culturel
© Marie-Alix Détrie

 

Globetrotter © Marie-Alix Détrie

Globetrotter
© Marie-Alix Détrie

 

22h, Julia s’en va retrouver des copains, je rentre chez moi faire le tri pour rendre mes 12 premières photos. 23h, la plupart des participants s’arrêtent là. L’espace d’un instant, je songe à m’arrêter… mais dans mon esprit surgit violemment l’image de Léa, ma terrifiante rédac’ chef, armée de son fouet à stagiaires !

 

Quand je demande les quatre prochains thèmes, on me fait les gros yeux. « Vraiment ? Ok, mets-toi sur le côté alors, j’arrive ! » Quelques minutes plus tard : « Qui est la folle qui fait les 24 heures ? » Je me retourne, en riant. Nous sommes moins d’une dizaine à continuer. C’est reparti pour un tour, avec un premier thème tout à fait approprié : « Un nouveau départ »

 

Un nouveau départ © Marie-Alix Détrie

Un nouveau départ
© Marie-Alix Détrie

 

Voyage de nuit © Marie-Alix Détrie

Voyage de nuit
© Marie-Alix Détrie

 

Je découvre alors Berlin de nuit, d’un point de vue spectateur tout à fait nouveau à mes yeux. C’est donc de ça qu’on a l’air quand on erre de bar en bar avec quelques coups de trop dans le nez ?

 

3h du matin, Farbiges Fotoautomat. Les autres se pointent, on discute, et là, c’est le drame :  les Gummibärchen sont restés dans la voiture ! Un organisateur court les chercher, puis les visages se détendent : notre dose de sucre nous sera bel et bien administrée. Plus que deux checkpoints. Je m’approche du but. Et… c’est … reparti pour un tour !

 

Le voyage de Peter vers la lune © Marie-Alix Détrie

Le voyage de Peter vers la lune
© Marie-Alix Détrie

 

Compagnons © Marie-Alix Détrie

Compagnons
© Marie-Alix Détrie

 

 

7h du matin, prochain Checkpoint. Le jour s’est levé depuis un moment. Les cernes se creusent, certains ont réussi à dormir une heure ou deux. Je me pose avec quelques marathoniens autour d’un café. Puis d’un autre. Et, les derniers thèmes en main… avec douleur… je me remets sur pattes… et… c’est… re… par… ti…

 

Le but, c'est le voyage  © Marie-Alix Détrie

Le but, c’est le voyage
© Marie-Alix Détrie

 

Hourra ! Hourra ! Dimanche, 10h, les 24 photos sont dans la boîte ! Je me rends, clopin-clopant, à l’ultime point de rendez-vous. Bilan : sur les 200 participants, la grande majorité de ceux qui ont choisi la formule de 12 heures a relevé le défi. Sur la trentaine qui avait signé pour les 24 heures, seules 14 cernes et 7 sourires ont eu droit au cheesecake de la victoire.

 

On est tous d’accord : c’était une super expérience ! Je n’avais jamais vu Berlin comme ça : découvrir des quartiers, arpenter les rues à la recherche de petits détails, voir les fêtards faire le tour du cadran horaire, c’est vraiment autre chose. Même au niveau photo, d’ailleurs : d’habitude, je dégaine l’appareil quand quelque chose m’inspire, et là, c’était vraiment la démarche inverse. Aussi, à force d’arpenter les rues de Berlin, j’ai fait de supers rencontres – qui m’ont évité de m’endormir sur un banc !

 

Fiers de nous et contents de cette expérience, nous nous asseyons tous ensemble. Un café, une part de gâteau, un diplôme, des rires fatigués, et chacun repart… dans son lit respectif.

 

Et maintenant je m'en vais ... © Marie-Alix Détrie

Et maintenant je m’en vais …
© Marie-Alix Détrie

 

 

Texte et photos : Marie-Alix Détrie

 

Fotomarathon

6 et 7 juin

 

En juillet, rendez-vous au Magazin in der Heeresbäckerei pour l’expo qui réunit toutes les photos prises par les participants.

25.07 | 13h-21h | Remise des prix à 18h
26.07 | 13h-18h | À partir de 18h, les participants pourront récupérer leurs photos

3-4€ – gratuit pour les participants

 

Fotomarathon.de

Heeresbäckerei

Et pour voir la totalité de mes photos, c’est par là !

Partagez cet article

Une réponse à “Objectif : 24 heures”

  1. […] notre récit du Fotomarathon ! Sinon, c’est aussi sur le site dédié et sur Facebook […]

Laisser un commentaire

  • BERLIN POCHE #74 - JUILLET/AOÛT 2015
  • BERLIN POCHE #73 - JUIN 2015
  • BERLIN POCHE #72 - MAI 2015
  • BERLIN POCHE #71 - AVRIL 2015
  • BERLIN POCHE #70 - MARS 2015
  • BERLIN POCHE #69 - FÉVRIER 2015
  • BERLIN POCHE #68 - DÉC.14/JAN.15
  • BERLIN POCHE #67 - NOVEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #66 - OCTOBRE 2014
  • BERLIN POCHE #65 - SEPTEMBRE 2014
  • BERLIN POCHE #64 - JUILLET/AOÛT 2014
  • BERLIN POCHE #63 - JUIN 2014
  • BERLIN POCHE #62 - MAI 2014
  • BERLIN POCHE #61 - AVRIL 2014
  • BERLIN POCHE #60 - MARS 2014
  • BERLIN POCHE #59 - FÉVRIER 2014
  • BERLIN POCHE #58 - JANVIER 2014
  • BERLIN POCHE #57 - DÉCEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #56 - NOVEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #55 - OCTOBRE 2013
  • BERLIN POCHE #54 - SEPTEMBRE 2013
  • BERLIN POCHE #53 - JUILLET / AOÛT 2013
  • BERLIN POCHE #52 - JUIN 2013
  • BERLIN POCHE #51 - MAI 2013
  • BERLIN POCHE #50 - AVRIL 2013
  • BERLIN POCHE #49 - MARS 2013
  • BERLIN POCHE #48 - FÉV 2013